Une semaine riche en émotions et partages a permis de faire éclore de nouvelles propositions architecturales pour le futur Germoir du Jardin écologique à Lille. Etudiants, bénévoles, professionnels, habitants et élus ont échangé leurs idées lors de ce workshop de co-conception, qui a eu lieu en avril 2017.

 

Le besoin d’une structure d’accueil pour le Jardin écologique

Au Jardin Écologique de Lille, une idée a germé. Cet espace situé dans le Vieux-Lille entre les fortifications de Vauban et la Plaine de la Poterne accueille de nombreux visiteurs pour des promenades, des animations, des chantiers participatifs et des événements festifs. Pour cela, un lieu de réunion, d’exposition et d’échange est nécessaire.

Initiée par la destruction des cabanons vétustes du jardin et par la nécessité sécuritaire d’intervention sur de vieux peupliers, la co-conception de la structure d’accueil a été lancée au milieu de l’année 2016 avec pour nom : “Le Germoir”. Ce besoin a été repéré dès la réponse à l’appel à projet par l’association Lisière(s) pour la réouverture du jardin écologique de Lille et concrétisée grâce à l’appel à projet lancé par la MEL (Métropole Lilloise) : “Mets la transition dans ton quartier”.

Fidèle à l’éthique de l’association, la construction du Germoir se veut la plus participative possible. Le programme a été défini lors du comité de gestion de la Plaine de la Poterne à la fin de l’année 2016 et a ensuite été précisé lors de discussions ouvertes avec les habitants et des professionnels architectes, ingénieurs bois, charpentiers et paysagistes.

Les étudiants s’inspirent du lieu et dessinent leurs observations sensibles.

Une semaine de conception et de partage

Les premières esquisses du bâtiment ont été réalisées lors d’une semaine de Workshop (atelier d’échange, de formation et de travail) organisée en avril 2017. Le crayon a ainsi été donné à sept jeunes étudiants d’horizons divers (architectes, paysagistes, arts appliqués).

Organisé sous forme de table ronde, l’entrée en matière du Workshop a permis de faire participer des professionnels et des néophytes. Une trentaine de personnes à la Maison de l’Architecture et de la Ville ont échangé sur le sujet de l’arbre comme ressource en milieu urbain pour la transition écologique.

S’en est suivie une semaine de travail riche de découverte et de dessins dans les locaux de la Maison des Associations de Lille, encadrée par la dizaine de membres actifs de l’association. Sur le site du Jardin écologique, les étudiants se sont appropriés le sujet et ont défini deux idées majeures à poursuivre en équipe mixte. Leurs expérimentations ont été enrichies par l’intervention de professionnels (ingénieurs bio-climatique, architectes, charpentiers, paysagistes). Les étudiants ont beaucoup appris, plus particulièrement grâce à l’introduction à l’habitat passif, réalisée par Anne-Marie Devey du Bureau Ouvert de Pocheco.

En milieu de parcours, un temps de restitution dédié aux habitants et aux adhérents de l’association a permis de préciser et de synthétiser les idées fortes et les complémentarités des deux projets. Dès lors, les étudiants se sont appliqués à développer et à représenter graphiquement et en maquette leurs partis pris. Les premières formes du Germoir éclosent.

La construction collective enrichit le projet du Germoir, grâce au partage de savoir-faire et de connaissances.

Une présentation officielle qui a porté ses fruits

A la fin de la semaine, les résultats de la semaine de travail ont pu être présenté dans la Salle Camelot de la Mairie de Quartier du Vieux-Lille en présence du Président du Conseil de Quartier, Marc Bodiot, du Directeur de la Mission Locale, du Directeur de la Maison des Associations ainsi que des habitants et professionnels intéressés.

Ce temps de restitution officielle des deux projets du Germoir a permis d’envisager son intégration paysagère comme porte d’entrée de la Plaine de la Poterne ainsi que son phasage de construction.

Le Germoir à la folie vue depuis l’entrée de la Plaine de la Poterne, annonce l’arrivée au Jardin écologique.

Le projet intitulé “Germe a la folie” est élaboré dans le temps. Les différents éléments programmatiques du Germoir sont installés progressivement sous formes de “folies” (petites constructions qui jalonnent les jardins à l’anglaise). La première installation permet de prendre de la hauteur et de signaler l’entrée de la Plaine de la Poterne.

Vers l’infini et l’eau de là” propose une architecture aux limites intérieures et extérieures floues. Le bâtiment est un volume polyvalent, dont le toit devient une terrasse belvédère, approchant le visiteur de la cime des arbres. Jouant de la transparence des serres passives, le niveau bas s’insère et met en valeur les fortifications historiques.

Le Germoir vers l’infini intégré dans le paysage du Jardin écologique, entre ciel, rivière et ville.

Ces deux projets entretiennent un rapport à la Tortue, la rivière qui longe le jardin. Ils évoquent aussi le passage et la transition de la ville à l’espace boisé. Le Germoir, situé en pivot, serait alors un lieu d’initiation à la nature et d’ouverture de la ville sur ses espaces naturels.

Les étudiants ont fortement apprécié la chance de pouvoir « présenter leurs projets et de confronter leurs idées aux habitants et aux élus ». Ce fut « un moment de réflexion et de remise en question pour mettre le projet sur des bases solides ». Marc Bodiot, Président du Conseil de Quartier du Vieux -Lille a honoré la qualité des projets présentés et a félicité la dynamique collective dont il a posé les bases grâce à l’appel à projet de gestion du Jardin écologique de Lille lancé en juin 2015. L’architecte François Lacoste a félicité le travail et a apporté des pistes afin de poursuivre le projet jusqu’à sa réalisation.

Lisière(s) remercie vivement tous ceux qui sont venus partager ces moments conviviaux de réflexions, d’échanges et de savoir-faire, dans une ambiance conviviale. Le workshop a donné un nouvel élan au projet du Germoir.

Les étudiants ont présenté leur projet élaboré en une semaine devant les élus, habitants et professionnels.

Pin It on Pinterest

Share This